Aujourd’hui je reviens avec un nouvel épisode de Hell’s Talk pour rappel, voici la présentation du concept:

Je m’appelle Anna, j’ai 24 ans, j’effectue de nombreuses activités parmi lesquelles: un service civique dans une association de théâtre, bénévole dans une association LGBT, modèle photo et auteure d’un blog. Depuis mon retour d’un long voyage en Amérique latine, la diversité des profils que j’ai rencontrée m’a donné l’idée de ce podcast. J’y discute avec des personnes différentes qui sont à un moment de leur vie, sorti de leur zone de confort. On y aborde pleins de sujets tels que l’interculturalité, le voyage, le féminisme, l’écologie, les relations amoureuses et amicale, les métiers artistiques et beaucoup d’autre. Dans ce podcast on rit, on redevient sérieux, on pleure, on digresse, cela part dans tous les sens, un peu comme dans la vie!

Frédéric D’Elia lors d’un tournage de mise en pratique au 3M (crédits photo: Anna Hell)

Aujourd’hui je vous partage la discussion que j’ai eu avec Frédéric alias Fred. Il est le directeur d’une école pour acteurs qu’il a monté en 2018 où je suis actuellement élève. On parle de son parcours, ce qui l’a mené à l’acting puis comment il en est venu à diriger d’autres comédiens. On débat sur les aberrations de notre époque où la recherche de sens nous semble essentiel. On confronte nos points de vue sur nos 2 générations et la prise de conscience écologique. Cet épisode très dense fait particulièrement écho à la crise sanitaire que nous traversons actuellement, même si l’épisode a été enregistré avant la pandémie du coronavirus.

Clique ici pour accéder à la version audio sur n’importe quel application de podcast (apple podcast, spotify, deezer, podcast addict etc…)

Voici le lien Youtube en attendant que mon fichier audio veuille bien se charger sur vos plateforme de podcast.

Ce dont on parle dans l’épisode:

N’hésitez pas à m’envoyer un DM sur Instagram pour me dire ce que vous avez pensé de cet épisode.