Cela fait quelques mois déjà que je voulais écrire cet article mais j’avoue que j’ai eu (un peu) la flemme et j’ai manqué de temps. Je m’y atèle donc depuis un café colombien au son d’une guitare d’un groupe d’ado.

Je venais de finir mon roadtrip avec mes amies Anna et Danica dans le Nord Ouest argentin (vous pouvez voir les photos sur ma page facebook), lorsque j’ai pris un bus direction San Pedro de Atacama, au nord du Chili. Après un passage de frontière compliqué; je suis restée bloquée 8h à cause de la neige; je dormais lorsque le chauffeur de bus annonce que l’on est arrivé à bon port. Je rejoins alors une de mes couchsurfeuse à son travail: un café dans le centre-ville et … je tombe immédiatement sous le charme de ce village au milieu du désert. Je pensais y rester 2 nuits, qui se transformerons finalement en 2 mois. C’est le lieu où j’ai vécu le plus longtemps de tout mon voyage.

Pourquoi? Parce que c’est un lieu magique avec 1 millions de chose à faire et à voir. Il y en a pour tous les goûts: des geysers à + de 4000 mètres, des lacs salés où l’on peut flotter, des oasis, des flamants roses, des fêtes illégales au son électronique, une librairie du désert, des locaux adorables, une boulangerie française, une communauté de mochileros / expatriés… Et surtout, il est très facile d’y trouver un travail en étant trilingue. J’en ai appris plus sur l’envers du décors du secteur touristique et j’ai d’ailleurs décidé de recommencer mes études en partie grâce à cette expérience.

Voilà ce qui m’a permis d’y rester aussi longtemps sans me ruiner, et encore mieux, en mettant de côté. En gagnant 5% de commission sur chaque vente dans une agence de voyage on vit plutôt bien, surtout en période de grosse affluence. Le secret de mon épargne réside dans le fait que je cumulais 2 emplois (réceptionniste + vendeuse d’expéditions touristiques) sans payer de loyer. En effet, San Pedro ce n’est pas donné et le confort n’est pas au rendez-vous mais le paysage et la onda compensent largement.

Si vous aussi vous êtes un backpacker qui voyage lentement et travaille en chemin, je ne pourrais que vous conseiller de passer par San Pedro de Atacama.

Pour toutes vos questions concernant les tarifs des tours où sur les astuces pour trouver du travail sur place on se retrouve en commentaire. Merci de m’avoir lu, à bientôt pour la suite :).