Depuis que je suis parti vivre à l’étranger je me fou encore plus du « qu’en dira-t-on? » et j’ai donc sauté le pas en me teignant les cheveux en rose en mai.

img_20160519_213732

J’aimais bien mais la couleur étant temporaire en 2-3 semaines mes cheveux étaient revenus au blanc.

20160628_1455191
Ici à la Mitad del mundo à Quito, avec une sale gueule oui!

Et puis j’ai eu envie de changement et je me suis donc fais une couleur (permanente, quelle erreur!) rouge (que je pensais foncé). Evidemment le jour où je décide de m’y mettre nous avons une coupure d’eau à l’appart, les meubles s’en souviennent (il y a des taches rouge partout)! Bref voici comment la couleur est sortie:

20160813_1429441
Experte des selfie comme vous pouvez le constatez, La selva à Puyo, Ecuador

QUELLE HORREUR! Je n’ai pas du tout aimé beaucoup trop pétant comme couleur! Déjà qu’une gringa (comprenez une blanche) ne passe pas inaperçu à Tena alors avec les cheveux, je voyais les mâchoires tombé à mon passage (si si réellement, les gens se retournait même!).

Bref je voulais retourner à quelque chose de normal, également en prévision de mon retour en France où je devrais travailler et vu l’ouverture d’esprit des employeurs français je doute que ma tignasse rouge soit bien vu.

snapchat-5383943336267279881
Au total je resterais 5 h chez le coiffeur pour faire 2 décolos

Et après cette journée interminable voici le résultat (je voulais donc revenir au blond à la base):

win_20160908_10_04_56_pro
Tête d’excédé car c’est resté rose pétant

L’avantage c’est que cette fois c’est de rose permanant ahah, il faut toujours voir le côté positif! Finalement je me suis habituée et j’aime bien, j’espère que cela passera auprès des employeurs.

Mon prochain projet est la pose de dread synthétique avant le grand départ pour mon tour d’Amérique latine, affaire à suivre.

Et pour suivre mes aventures capillaires et bien plus: https://www.instagram.com/hellvoyage/