A part mon quotidien ennuyeux de stagiaire, j’ai quand même les weekend de libre pour faire de superbe visite. Depuis que je suis arrivée en Equateur, je voulais absolument visiter Cuenca car tous les voyageurs me le vendaient comme LA ville de la culture, des artistes et un genre de Cusco équatorien. Je me devais donc d’y passer quelques jours.

Je trouve un couchsurfer au dernier moment, good news! Je dormirais sûrement par terre car il acceuille déjà 2 autres françaises mais ce n’est pas comme si cela me dérangeait.

Je suis donc reçu par un « Bonsoir » d’une des autre couchsurfeuse française – Anne-Laure – en pleine préparation de crêpes. Je vois que tous les français ont les mêmes techniques pour charmer leurs hôtes étrangers (surtout quand on est nul en cuisine ahah). Nous passerons une agrébale soirée en compagnie de toute la famille équatorienne; discussion très intéressante avec le père de la famille sur le l’importance de relativiser et de se rappeler que le matériel n’est pas l’essentiel.

Le lendemain direction le parc cajas pour ma première randonnée en Equateur (il était temps!). Arrivant fraîchement de Tena qui est à moins de 600 mètres j’ai un peu souffert de l’altitude – 4000 mètres environ – notamment dans les montées où j’ai eu le souffle court. Cependant ce petit bémol a été largement compensé par les splendides paysages.

Le soir, avec Laura l’autre française nous allons boire un verre dans l’Avenida larga, la plus animé de Cuenca paraît-il. Les caïpirinha sont bons, nous apprendrons tous de même grâce à notre hôte que les locaux sortent plus le vendredi que le samedi (on a pu le constater!). Bon à savoir si vous voulez y faire la fête, même si de ce que j’y ai vu ce ne n’est pas la meilleur ville d’Equateur pour cela; préférez-y Baños ou Montañita 😉 .

Dimanche à la cool: visite du centre historique, j’ai vraiment prix un claque c’est magnifique! Mention spéciale à la Nueva catedral en plein centre (les 2 premières photos) que j’ai découverte remplie de pratiquants à l’heure de la messe, ils ont même installé des écrans pour ceux qui sont au fond, tellement l’intérieur est vaste.

Et puis j’ai aussi mangé un plat de fritada délicieux, il s’agit du magnifique cochon que vous pouvez admirer plus haut. C’est une spécialité de la sierra, généralement servi avec  maduro (bananes) et du maïs, à consommez sans modération pour les carnivores.

Dernière petite chose: si vous voulez visiter les musées lors d’un weekend sachez que la plupart ne sont ouvert que le samedi matin. Prévoyez-le donc dans votre planning plutôt que de faire la boulette comme moi qui est raté le musée d’art moderne que je voulais absolument voir.

A bientôt pour de nouvelles aventures 🙂